Promoteur immobilier Marseille : Fabrice Alimi : "Impossible de regarder la transition énergétique en spectateur" (LA TRIBUNE, le 06/02/2017)

Fabrice Alimi :
Fabrice Alimi : "Impossible de regarder la transition énergétique en spectateur" (LA TRIBUNE du 06/02/2017)
Retour

Fabrice Alimi : "Impossible de regarder la transition énergétique en spectateur" (LA TRIBUNE, le 06/02/2017)

Péninsule énergétique, consommation à maîtriser, le tout électrique à contrebalancer… les sujets de l'énergie concernent évidemment les professionnels de l'acte de bâtir, assure le président du Club Immobilier Marseille Provence qui veut faire bouger les lignes. Quitte à faire la révolution.

On ne connaît pas Fabrice Alimi pour sa propension à parler la langue de bois. Et encore moins si le sujet est sensible. Autant dire que celui de la maîtrise énergétique est plutôt à classer dans cette catégorie, les derniers événements climatiques qui ont fait craindre le si redouté blackout dans la région sont là pour rafraichir la mémoire si besoin est.

 

Haro sur les habitudes

 

Dire que les professionnels de l'acte de bâtir ne sont concernés que de très loin par les préoccupations de cet ordre est donc bien évidemment éloigné de la réalité de terrain. En premier rang desquels, les promoteurs immobiliers. "Nous sommes en fin de ressources pétrolières, nous avons sereinement pollué la planète. Il faut laisser mieux que ce que l'on a actuellement, à nos enfants. Ceux qui peuvent faire basculer les habitudes, ce sont les acteurs comme nous", martèle le président du Club immobilier Marseille Provence. "On peut stocker de l'électricité dans les tuyaux de gaz. Il y a des solutions de fourniture d'électricité alternatifs, comme le photovoltaïque ou l'éolien, sauf que si cette énergie produite n'est pas consommée, elle est perdue". Les démonstrateurs également - que ce soit Flexgrid ou Jupiter 1 000, dédié au stockage massif des énergies renouvelables dans le réseau de gaz naturel sur le territoire d'Aix-Marseille Métropole - ont "leurs vertus et leurs limites".

 

Mix pour tous

 

"Le plus efficace, le moins coûteux, le plus rapide et le plus socialement intelligent c'est le mix énergétique", insiste Fabrice Alimi. Sauf qu'il ne s'adresse qu'à une partie de la population. Partie trop réduite puisqu'il ne concerne que les opérations de 300 logements. Alors pour donner l'exemple et l'impulsion, le Club immobilier Marseille Provence a finalisé une convention avec GRDF et RTE permettant à ses adhérents de bénéficier dès ce début février  des mêmes conditions d'accès au mix énergétique que s'ils étaient une ZAC ou un PAE (Plan d'aménagement d'ensemble NDLR). Une vraie révolution qui a vocation à faire tâche d'huile au niveau national. Ce qui évidemment  bouleverse assez le paysage de la consommation énergétique. "Le club est un agitateur transversal", dit Fabrice Alimi, plutôt fier de son bon coup. "La transition énergétique, ce n'est pas demain, c'est aujourd'hui".